• Choix d’un bec et d’anches : quelques connaissances et deux conseils simples.

    Photo : Wikipédia

     

    Face à la multitude de fabricants et de modèles pour ces deux parties importantes du saxophone, il n’est pas inutile de s’intéresser à leur fonctionnement avant de procéder à un achat.

    Les facteurs pouvant influencer sur la sonorité générale d'un saxophone sont multiples.

    - le contexte d'émission : l'acoustique de la salle, la sonorisation ou encore l'influence atmosphérique ;

    - le musicien : par son expérience et sa technique instrumentale, son style musical et le type d’ensemble dans lequel il joue ;

    - l'instrument : en fonction du modèle, de l'année de fabrication, des matériaux utilisés;

    - ou encore l'auditeur, par la perception qu'il aura du son entendu.

    Les facteurs influençant le son de l’instrument sont donc nombreux et interagissent les uns avec les autres d’une manière subtile et complexe. Il semblerait cependant que la qualité du son dépendra notamment du trio musicien / bec / anche. 

     

    Les Becs

    C’est au niveau du bec que le son va prendre naissance. Autrefois en ébène, ils sont maintenant généralement en ébonite (Charles Goodyear obtint l'ébonite en 1839 en mélangeant le caoutchouc naturel à du souffre dans un processus prolongé de vulcanisation – source Wikipédia), matière moins sensible aux variations atmosphériques. On en trouve aussi en métal, en plastique et même en cristal !

    Le bec est une chambre de résonance de forme conique, avec une perce de 14 mm 65/100 environ pouvant aller jusqu’à 15 mm. Sa hauteur est de 9 cm environ.

    Les fabricants ont créé toute une série de becs ayant des paramétrages différents au niveau de l’ouverture et de la longueur de table permettant ainsi de varier les sonorités pouvant sortir d’un saxophone.

     

    Anatomie d’un bec.

     

    Choix d’un bec et d’anche : quelques connaissances et deux conseils simples.

     

    La table :

    C’est une surface plane sur laquelle on dépose le talon de l’anche. Elle est suivie par deux rails légèrement courbes permettant ainsi de dégager une ouverture en fin de bec entre la facette et la pointe de l’anche. Elle s’arrête suivant les becs entre 10 et 15 mm de l’extrémité.

    La chambre :

    C’est l’espace qui se trouve dans le bec au niveau de l’anche. De sa forme dépend le timbre de l’instrument.

    Choix d’un bec et d’anches : quelques connaissances et deux conseils simples.

    Image : The saxophone mouthpiece museum

    La grande chambre  (a > b)

    Les becs avec de grandes chambres sont les plus anciens (bec d’Adolph Sax  de 1841 ou Otto Link des années 30). Ils ont tous de larges chambres et des parois intérieures arrondies.

    C’est par les musiciens de jazz que ces becs sont les plus utilisés. Dans les années 1950-1960 de nombreux saxophonistes jazz ténor les ont utilisée. Dans les années 70 de nombreux becs ont encore de grandes chambres mais n’ont plus les parois arrondies : ils ont tendance à être plus précis mais perdent de leur sonorité "chaude".

    Il est à noter que pour les becs Alto, le rapport de grandeur entre la distance a et la distance b n’est pas la même que pour les becs ténor en raison de difficulté d’ajustement sur le bocal du saxophone. Les caractéristiques sonores d’une grande chambre sur un bec d’alto sont moins évidentes que sur un bec ténor. C’est pourquoi les chambres moyennes ont été plus populaires pour les joueurs de saxophone alto.

     

    La chambre moyenne  (a = b)

    Cette conception de chambre a été rendu célèbre par Meyer dans les années 1940. A ce jour, la majorité des becs de saxophone alto ont ce type de chambre.

    Ces becs peuvent avoir des parois intérieures arrondies mais elles sont moins profondes que les becs ayant une grande chambre.

     

    La petite chambre  (a < b)

    La zone au niveau de la distance b a un diamètre plus petit que la zone de la distance a. La vitesse de l’air diminue, créant ainsi une chute de pression. Le son produit est alors très précis et très clair et le jeu plus rapide : sonorité apprécié dans le rock’n Roll, la pop ou encore le R & B. C’est une taille standard pour les becs soprano en raison du petit alésage du bocal du saxophone.

     

    La très petite chambre (a < b) 

    La chambre est beaucoup plus petite que la perce. Ce type de bec est utilisé pour avoir une sonorité encore plus percutante et très claire. En règle générale le plafond sera très relevé.

     

    L’ouverture :

    C’est l’espace qu’il y a entre le bout du bec et la pointe de l’anche. C’est cette partie qui fait dire aux acousticiens que le saxophone est un cône fermé d’un côté – surtout bec en bouche. Cela permet de mener des recherches sur la qualité du son. Je n’en parlerai pas plus ici mais si cela vous dit, vous trouverez plus de précisions ici : http://asax.fr/principe-acoustique/ (Attention, c’est du costaud !) Choix d’un bec et d’anches : quelques connaissances et deux conseils simples.

    Les becs, dits «classiques», ont une petite ouverture, on les appelle également becs fermés. C’est avec ces derniers que l’on débute généralement. Plus faciles à jouer dans les aigus, ils permettent en outre d’obtenir un son d’une meilleure fluidité. A l’opposé, les becs ouverts, ont une forte ouverture. Ils fournissent des sons plus imposants, surtout dans le registre du grave qui est leur domaine de prédilection.

     

    Le plafond

     

    Choix d’un bec et d’anches : quelques connaissances et deux conseils simples. La forme du plafond est la partie la plus importante de l’embouchure. Elle est à l’origine de la création physique du son. Sa géométrie sera déterminée principalement par la hauteur et la forme de sa partie haute. Il existe 4 types de début de plafond.

    L’onde générée par l’anche se réfléchit sur le plafond du bec puis sur l’anche puis de nouveau sur le plafond. L’émission semble plus facile et le son plus riche quand les ondes ne sont réfléchies qu’une seule fois sur le plat de l’anche.

    Le trajet sera d’autant plus compliqué que le plafond sera peu incliné (sonorité des becs de jazz). La pression est alors très élevée dans le bec et le timbre s’enrichit d’un nombre élevé d’harmoniques et surtout de partiels.

    Image : The saxophone mouthpiece museum

     

     

     Conseils : Le choix d’un bec est très important, à tel point qu’il ne faut pas hésiter à en essayer plusieurs avant un achat. Étant finis à la main, les becs d’une même référence ne sont jamais totalement identiques, et entre deux becs, cela peut être le jour et la nuit. Voici deux tableaux de comparaison de becs. Il existe de nombreux fabricants et le choix est donc large. Cliquez sur les tableaux pour les agrandir.

    Choix d’un bec et d’anche : quelques connaissances et deux conseils simples.

    Choix d’un bec et d’anche : quelques connaissances et deux conseils simples.

     

    Les anches

    L’anche est l’élément oscillatoire du saxophone. Elle agit comme une valve qui produit une oscillation de débit et de pression, en relation avec les résonances internes du saxophone. Une fois que l’air vibre dans le saxophone, une partie de l’énergie est rayonnée par le pavillon et chaque trou ouvert (…). La colonne d’air dans le saxophone vibre beaucoup mieux à certaines fréquences qu’à d’autres (elle résonne à certaines fréquences). Ces fréquences de résonances déterminent largement la fréquence et donc la hauteur de la note jouée. En pratique, l’instrumentiste choisit la résonance désirée par une combinaison appropriée de clefs (un doigté).

      

    Anatomie d’une anche.

     

    Choix d’un bec et d’anche : quelques connaissances et deux conseils simples.

     

    Source : http://leonard.www.itaque.com/html/becanche.htm

     

    La pointe :

    Cette partie de l’anche doit être alignée avec le bord du bec. En vibrant, cette partie de l’anche va venir bloquer temporairement l’arrivée de l’air dans l’instrument (notre cône est donc fermé à une extrêmité). L’anche va venir « battre » la facette du bec (fine partie plate sur le bout du bec), d’où la catégorie d’instrument à anche simple battante, qui regroupent les clarinettes et les saxophones. L’instrumentiste peut jouer sur la vibration de cette anche, produisant les différents sons qu’ils désirent. La pointe peut être retaillée pour essayer de sauver une anche trop fatiguée (trop souple).

    Le cœur :

    Appelé ainsi car toute modification de l’anche à cet endroit modifiera radicalement la sonorité de l’instrument.

    L’empeigne :

    C’est la partie la plus épaisse de la zone vibrante de l’anche.

    Les côtés :

    L’épaisseur de ces derniers joue sur la dureté de l’anche.

    Le talon :

    Il est destiné à être déposé à plat sur la table du bec puis relié avec la ligature.

    Comme pour le bec, il n’y a pas deux anches identiques, il en découle de grandes variations dans la qualité du son d’une anche à une autre.

    Dans le commerce on trouve différentes forces d’anche. Souvent notées de 1 à 5, elles reflètent la dureté de l’anche. Avec une faible force, l’anche est très souple et est plus facile à jouer, le volume sonore est cependant relativement faible et la sonorité moins belle. A l’opposé, une anche d’une force élevée permettra d’atteindre de grands volumes sonores et le timbre du saxophone sera plus précis.

    Choix d’un bec et d’anche : quelques connaissances et deux conseils simples.

    Sources : Vandoren

     

    Conseils : L'anche a des qualités diverses et réagira différemment à l'humidité ou aux changements de température. Ne jamais oublier que l'anche est une matière vivante, qu'il faut choisir, s’approprier, adapter et travailler pour jouer de ses qualités et défauts.

     

    En conclusion, si vous n’avez qu’un point à retenir de cet exposé, c'est : essayez plusieurs modèles de becs et d’anches pour sélectionner ce qui vous convient le mieux. Il n’est pas inutile d’avoir plusieurs modèles de l’un ou de l’autre, afin de choisir le couple qui conviendra le mieux au lieu, au répertoire ou à votre humeur du jour…

     

    Sources :

    http://ariv.e-monsite.com/pages/dossier-becs/

    https://fcdedidactique5.wordpress.com/category/principes-acoustiques-des-instruments-a-anche-simple-battante/ 

    http://www.saxophone.org/resources/guestArticle/view/article/12 

    http://theowanne.com/knowledge/mouthpiece-museum

    http://www.vents-sauvages.fr/Fabrication-d-un-bec-I

     

    http://le.saxophone.baryton.free.fr/becs.htm


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Mai 2017 à 12:45

    Nice this is the best

    2
    Radhouane
    Lundi 16 Juillet 2018 à 09:17
    Comment évaluer la force d’une anche
    3
    Radhouane
    Lundi 16 Juillet 2018 à 09:20
    Je trouve cet article très intéressant, mais je voudrais savoir comment la force des anches est classé par ordre croissant
    4
    batouche-steier jean
    Samedi 25 Janvier à 12:40

    Bonjour , quelle sont les dimensions d'une anche 1,5 ( longueur , largeur en centimètres)Elles sont toutes

    de mêmes mesures ? (toujours les 1,5 pour un saxophone soprano courbe pour un jeune débutant )

    Dans l'attente , merci beaucoup , Jean-Luc BS

      • Dimanche 26 Janvier à 05:44

        Bonjour et merci pour l'intérêt porté à mon blog.

        Les dimensions des anches doivent correspondre aux dimensions des becs. S'il existe une multitude d'associations possibles, c'est grâce à justement aux normes établies et plutôt fixes des dimensions des uns et des autres.

        Au plaisir.

        Ghislain 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :